À Ris-Orangis, la santé est l’affaire de tous

Edito publié dans la Gazette de Ris-Orangis de Juin 2017

Madame, Monsieur,

Combien de Rissois ont-ils renoncé ces dernières années à se soigner ? Souvent en raison du coût restant à charge, vous êtes nombreux, pour vous-même ou pour vos proches, à ne pas consulter un médecin malgré un besoin avéré.

C’est pourquoi j’ai souhaité avec Adolé Ankrah, Maire-adjointe chargée des Solidarités, mettre en place un dispositif inédit permettant à tous ceux qui le souhaitent de bénéficier d’une “expertise santé” individualisée et gratuite menée par un professionnel. Grâce à ce conseil éclairé, vous pourrez connaître avec précision vos droits et/ou choisir une mutuelle santé à moindre coût et performante.
Il existe en effet de nombreux dispositifs publics ouverts aux familles, aux retraités et aux personnes isolées pour bénéficier d’un accès aux soins. Ils sont pour la plupart méconnus en raison de leur complexité.

“Mise en place d’un dispositif inédit permettant à tous ceux qui le souhaitent de bénéficier d’une “expertise santé” individualisée et gratuite”

Plusieurs réunions publiques permettront à chacun d’être informé par le spécialiste désigné par la Municipalité et en charge de cette mission ; il vous recevra, sur rendez-vous, au 53 rue Edmond-Bonté dans les locaux municipaux dédiés aux Comités de quartier, à partir du 16 juin prochain. S’agissant de la Sécurité sociale et de la réouverture de notre bureau à Ris-Orangis, vous pouvez d’ores et déjà vous rapprocher des nouveaux agents de la Caisse primaire d’assurance maladie installés dorénavant au 12-14 place du Moulin à Vent (Tél. : 01 69 48 99 50) pour toutes les démarches vous concernant. Enfin, nous travaillons en étroite collaboration avec l’association Altérité, gestionnaire de la Briancière (avenue de l’Aunette/rue Pierre Brossolette) et le groupe DOMUSVI propriétaire de l’ex-clinique Pasteur pour réinstaller des cabinets de médecine générale et de première nécessité.

Parce que dans notre commune, la santé est l’affaire de tous, nous restons mobilisés sur ce sujet essentiel à notre bien-être.

Stéphane Raffalli